CPI - Fin du procès de l'ougandais Dominic Ongwen

Les juges de la Cour pénale internationale ont débuté jeudi soir leur délibéré dans l'affaire Ongwen. Ancien chef de brigade dans l'Armée de résistance du Seigneur, le milicien répond de 70 accusations de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre dont des meurtres, des viols, des mariages forcés, des persécutions, pillages et conscriptions d'enfants de moins de 15 ans. Ces crimes auraient été commis dans le nord de l'Ouganda entre 2002 et 2005, au plus fort de la guerre opposant la milice de Joseph Kony au pouvoir de Yoweri Museveni.

Dominic Ongwen

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.