Sahel - La Force africaine de 3 000 hommes est-elle menacée?

L'information a été éclipsée, quasiment décimée par l'ouragan médiatique engendré par le Covid-19 qui a mis sous l'éteignoir, le plus grand mal dont souffre en ce moment les pays du Sahel, c'est-à-dire le terrorisme. Or, Dieu seul sait si elle pourrait constituer une avancée majeure dans la lutte contre la vermine dans la sous-région.

Militaires de la force conjointe G5 Sahel, dans la région d'In Tillit, au Mali, début novembre 2017

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.