Un retour aux urnes sous tension dans les zones anglophones du Cameroun

Environ 400 000 électeurs des régions anglophones du Cameroun étaient appelés aux urnes dimanche 22 mars pour des législatives partielles. 13 sièges de députés en jeu sur 180, dans 11 circonscriptions, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest anglophone, en proie à un conflit depuis plus de 3 ans et où les résultats du scrutin du 9 février ont été annulées par le Conseil constitutionnel. Un scrutin dans un contexte sécuritaire toujours tendu.

Urnes.

Focus Sur

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.