La campagne débute dans un contexte de répression au Burundi

Les autorités burundaiseset les membres du parti au pouvoir ont eu recours à la peur et à la répression contre l'opposition politique et les derniers médias et groupes indépendants à l'approche des élections générales dans le pays. L'impunité quasi totale prévaut pour les autorités locales, les forces de sécurité et les membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, les Imbonerakure, alors que la campagne s'ouvrira le 27 avril 2020 pour les élections devant commencer le 20 mai.

Burundian President, Pierre Nkurunziza.

Focus Sur

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.