L'Algérie resserre l'étau sur les libertés pendant la pandémie du COVID-19

Alors que la monde se bat contre la pandémie, certains régimes autoritaires y ont vu l'occasion rêvée de consolider leur pouvoir en piétinant les droits humains. Ainsi, tandis que le Parlement hongrois donnait carte blanche au Premier ministre Viktor Orban pour gouverner par décret indéfiniment, la police de Hong Kong, sans doute sur instigation des autorités de Chine continentale, arrêtait des leaders de l'opposition démocratique pour des « manifestations non autorisées »... datant de l'année dernière.

émeutes en Algérie

Focus Sur

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.