Une plainte contre l'UE, complice de «travail forcé» en Erythrée

Une plainte a été déposée ce mercredi, par un collectif d'Érythréens en exil, contre plusieurs institutions de l'Union européenne. En cause : le financement par l'UE, depuis l'année dernière, de la construction en Érythrée de routes pour lesquels sont employés, en toute connaissance de cause, des appelés du très controversé service militaire obligatoire.

Une rue d'Asmara, en Érythrée (photo d'archives).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X