Le verdict tombe sur la mort de 12 détenus au Burkina Faso

Deux semaines après la mort de douze personnes soupçonnées de terrorisme dans un poste de gendarmerie, le procureur Cour d'appel et le parquet de Fada annoncent que ces personnes n'ont pas été exécutées par balles. Selon les deux procureurs, il faudrait envisager des investigations plus approfondies qui pourraient révéler les causes exactes des décès.

Marteau de juge

Suivez AllAfrica

  • Suivez AllAfrica sur Facebook
  • Suivez AllAfrica sur Twitter
  • Suivez AllAfrica sur Google Actualités
  • Suivez AllAfrica sur Linkedin
  • Inscrivez-vous gratuitement à notre bulletin d'information
  • Fils RSS d'AllAfrica

A La Une: Burkina Faso

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.