La Guinée reconnaît 30 morts à Nzérékoré pendant les violences électorales

En Guinée, les autorités reconnaissent pour la première fois que les violences intercommunautaires survenues suite au référendum contesté, du 22 mars dernier, à Nzérékoré ont fait 30 morts. Au total, 57 personnes ont été interpellées, dont 44 qui ont été placées sous mandat de dépôt à Kankan. Sur le fond, elles accusent l'opposition d'être derrière ces violences.

Marche du FNDC : risque d'accrochage entre manifestants forces de l'ordre

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.