Les mines antipersonnel continuent de faire des victimes au Sénégal

Les mines anti char continuent de faire parler d'elles dans le Sud du pays. Hier, lundi, deux (2) militaires ont péri dans une explosion, après que leur véhicule a sauté sur une mine anti char dans le village de Diagnon-Mbissine, dans la commune de Adéane.

 

Des centaines de mines ont été découvertes par Handicap International en Casamance. En métal, en plastique… leur constitution et leur origine varie mais ne permet pas de déterminer qui du MFDC ou de l’armée l’a posée.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.