Le représentant d'une association tutsie détenu depuis 15 jours au Burundi

Le vice-président d'une association tutsi de lutte contre le génocide a été arrêté en compagnie de trois journalistes du média Iwacu qui l'interviewaient sur le parking de l'aéroport Melchior Ndadaye de Bujumbura. Iwacu est l'un des derniers médias indépendants à exercer encore dans le pays. L'interview venait de commencer. Le sujet de l'entretien portait sur la commémoration officielle du 25e massacre d'étudiants hutus en 1995.

En 2015, Michael et Shanelle ont marché du Kenya au Burundi parce qu'ils voulaient que le pontife y prêche la paix car ils craignaient que le pays ne plonge dans une guerre civile conduisant à un génocide.

Suivez AllAfrica

  • Suivez AllAfrica sur Facebook
  • Suivez AllAfrica sur Twitter
  • Suivez AllAfrica sur Google Actualités
  • Suivez AllAfrica sur Linkedin
  • Inscrivez-vous gratuitement à notre bulletin d'information
  • Fils RSS d'AllAfrica
à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.