Des mercenaires russes auraient posé des mines autour de Tripoli

Le commandement américain pour l'Afrique affirme détenir des preuves de cette violation, par la Russie, de l'embargo onusien sur la Libye. Des mercenaires russes du groupe Wagner auraient posé des mines dans la région de Tripoli, la capitale libyenne. Ces mercenaires auraient ainsi violé l'embargo des Nations unies sur les armes pour la Libye.

Plus de mines antipersonnelles en Afrique. Interdisez les, éliminez, et aidez les victimes peut on lire sur cette image.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.