Dissensions autour de la fixation des prix de la vanille malgache

La tension est palpable en ce moment au sein de la filière vanille malgache. Le gouvernement a décidé de recourir, comme lors de la dernière campagne de récolte, à la fixation d'un prix minimum de vente : 250 dollars le kilo de vanille préparée. Une mesure visant à pérenniser le secteur mais qui est loin de satisfaire tous les exportateurs et les acheteurs, notamment ceux qui prônent l'autorégulation du marché. Ces derniers trouvent ce prix encore trop élevé par rapport à la conjoncture mondiale actuelle.

 

Dans la région de Sava, productrice de vanille, dans la partie nord de la nation insulaire de Madagascar, environ trois producteurs de vanille sur quatre vivent avec moins d'un dollar par jour.

Suivez AllAfrica

A La Une: Economie, Affaires et Finance

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.