Douze journaux suspendus pour trois mois au Tchad

Reporters sans frontières (RSF) dénonce un acte de censure après que l'organe de régulation a décidé de suspendre un quart des titres de presse au motif que leurs responsables n'ont pas les bons diplômes. Sanctionné pour manque de qualifications. La haute autorité des médias audiovisuels du Tchad (HAMA) a décidé de suspendrepour trois mois douze journaux, soit environ un quart des titres du pays, pour "défaut de mise en conformité à la loi" sur la presse adoptée en 2018.

Journaux tchadiens

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.