Le gouvernement de l'Est pro-Haftar démissionne en Libye

Le gouvernement de l'Est de la Libye, non reconnu par la communauté internationale, a présenté le 13 septembre sa démission au président du Parlement de Tobrouk, Aguila Salah, au milieu des protestations populaires contre la détérioration des services publics. Cette démission est le résultat des mobilisations sociales qui ont lieu dans les rues de la Libye, de Benghazi, ville contrôlée par le maréchal Khalifa Haftar.

Le maréchal libyen, Khalifa Haftar

Suivez AllAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.