L'État d'Edo bascule dans l'opposition sans violence au Nigeria

Jusque-là seul État pétrolier du sud à être sous contrôle de l'APC, le parti du président Muhammadu Buhari, l'État d'Edo est désormais entre les mains du principal parti d'opposition nigérian, le PDP. Des dissensions internes au parti majoritaire avaient poussé le gouverneur sortant - qui a donc été réélu dimanche - à rejoindre l'opposition. En début de semaine dernière, l'ambassade des Etats-Unis au Nigeria a émis un avertissement sévère contre tout débordement de violence en marge de ces élections.

Les membres du PDP célèbrent la nomination de Godwin Obaseki aux élections du gouverneur de l'État d'Edo

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.