Lagos s'embrase, le mutisme du président nigérian Buhari interpelle

Au Nigeria, malgré la flambée de violences de ces derniers jours, le président Buhari garde le silence. Avant-hier les forces de l'ordre ont ouvert le feu sur des jeunes qui manifestaient contre les violences policieres à Lagos, tuant 10 personnes selon Amnesty international. Les autorités confirment la mort de plusieurs personnes sans avancer de chiffres précis et les images des violences sont devenues virales. Mercredi, le couvre-feu a été renouvelé pour 72 heures.

 

Une manifestation #EndSARS à Lagos, au Nigeria

Focus Sur

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.