Human Rights Watch dénonce des violences et répression en Guinée

L'ONG de défense des droits de l'homme dénonce un "usage excessif de la force" et appelle les autorités à enquêter. C'est après un long travail d'enquête que l'ONG Human Rights Watch tire ses conclusions des violences post-électorales en Guinée, après le scrutin du 18 octobre dernier. L'ONG n'est pas tendre avec les autorités.

Un policier dans une rue de Conakry après des affrontements avec des manifestants le 24 octobre 2020.

Focus Sur

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.