Le Burundi refuse de prolonger la présence du bureau de l'envoyé de l'ONU

Le dernier rapport du secrétaire général de l'ONU sur le Burundi, volontairement mesuré pour tenter de maintenir le dialogue avec Gitega n'y a rien fait, le gouvernement vient de rejeter dans une note verbale datée parvenue à RFI la principale proposition d'Antonio Guterres dans ce rapport, qui était de prolonger jusqu'au 31 décembre 2021, la présence du bureau de son envoyé spécial au Burundi.

Evariste Ndayishimiye, Président de la République de Burundi

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.