Des réfugiés burundais victimes de disparitions et de tortures en Tanzanie

Les autorités tanzaniennes ont commis des abus graves à l'encontre d'au moins 18 réfugiés et demandeurs d'asile burundais depuis la fin de l'année 2019. Le sort de plusieurs victimes de disparitions forcées est toujours inconnu, et il est possible que d'autres Burundais aient subi des abus similaires.

Le président burundais Évariste Ndayishimiye (à gauche) et le président tanzanien John Magufuli se rencontrent à Kigoma, dans le nord-ouest de la Tanzanie, le 19 septembre 2020. Il s'agit de la première visite à l'étranger de M. Ndayishimiye depuis son élection en mai 2020.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.