Journée sans radio au Tchad après un coup de force des services de sécurité

Alors que les radios privées du pays ont décidé de cesser d'émettre mardi en signe de protestation, Reporters sans frontières (RSF) condamne sans réserve les méthodes brutales ayant visé une radio privée et l'arrestation d'une trentaine de journalistes qui s'y trouvaient. Notre organisation appelle les autorités à laisser les journalistes exercer librement leur travail dans un contexte de menaces importantes contre la presse indépendante.

Le journaliste de Radio FM Liberté Dingamlare Édouard empêché d'accéder à sa station au moment de l'intervention des forces de sécurité contre son média vendredi 27 novembre à N'Djamena, Tchad.

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.