L'armée intervient au sein du Parlement en pleine session à Accra

L'armée est intervenue, dans la nuit du mercredi 6 janvier au jeudi 7 janvier, dans l'enceinte du Parlement pour rétablir le calme entre les députés du parti au pouvoir et de l'opposition. La tension est montée au moment de l'élection du président de la chambre. Des observateurs font déjà un parallèle avec la situation aux États-Unis.

La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, et le président du Ghana, Mike Oquaye, au parlement du Ghana, le 31 juillet 2019.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.