Colère amère et mobilisation après un viol collectif au Soudan

C'est une affaire qui a enflammé les réseaux sociaux au Soudan. La nuit du Nouvel an, une femme a été victime d'un viol collectif par vingt hommes qui la menaçaient à l'arme blanche. Le drame s'est déroulé sur la route qui borde le Nil à Khartoum. Aucune poursuite n'a été engagée pour retrouver les auteurs du viol. En quelques jours, le hashtag #NousSommesAvecToi s'est répandu sur Twitter. Lundi, plusieurs collectifs ont organisé des manifestations pour dénoncer l'impunité qui règne dans le pays.

Que faut-il faire pour faire comprendre que non, c'est non

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.