De hauts responsables tigréens du TPLF arrêtés en Ethiopie

Ce lundi, en Ethiopie, une dizaine de responsables du TPLF ont été transférés à Addis Abeba et remis entre les mains des enquêteurs. Les forces fédérales continuent de ratisser la région du Tigré à la recherche des anciens dirigeants de la région. Dimanche, l'armée a annoncé avoir tué 15 membres du parti tigréen, dont le commissaire de police adjoint et 10 officiers. Et sur le terrain, la traque continue.

Debretsion Gebremichael (PhD), président du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), le parti au pouvoir de l’État régional du Tigré.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.