La RDC épinglée par HRW pour des cas de répression qui s'intensifient

L'administration du président Félix Tshisekedi en République démocratique du Congo a réprimé de façon croissante les médias et les groupes d'activistes depuis son entrée en fonction il y a deux ans, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Malgré quelques mesures initiales visant des avancées en matière de droits humains, les autorités ont menacé, arrêté arbitrairement, détenu et poursuivi des dizaines de journalistes, d'activistes et d'autres personnes jugées critiques à l'égard du gouvernement.

Des policiers arrêtent des manifestants à Goma, dans l’est de la RD Congo, lors de manifestations contre la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale, le 8 juillet 2020.

  • Congo-Kinshasa:  Repression de manif de l'opposition

    Le Pays, 30 Juin 2019

    Si pendant le règne de Joseph Kabila, le 30 juin de chaque année qui marque l'anniversaire de l'indépendance de la République démocratique du… Plus »

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.