L'opposition et l'État engagent une guerre d'usure à Madagascar

Une seconde tentative de l'opposition d'utiliser la place d'Ambohijatovo s'est heurtée à l'interdiction de la préfecture d'Antananarivo. Une décision accompagnée d'un nouveau verrouillage du centre-ville. Qui cèdera le premier ? La question s'impose au regard de l'évolution de la conjoncture politique. À l'allure où vont les choses, le pouvoir et l'opposition semblent s'engager dans une guerre d'usure.

Les forces de l’ordre ont été de nouveau présentes à Ambohijatovo, avant-hier.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X