Jammeh a-t-il ordonné le massacre des migrants en Gambie?

C'est le plus important massacre commis au cours des 22 ans de règne de Yahya Jammeh en Gambie. Plus de cinquante migrants exécutés en juillet 2005. Une preuve claire qu'il avait été perpétré sur ordre du gouvernement en était jusqu'ici la pièce manquante. La semaine dernière, des témoignages clés devant la Commission vérité, réconciliation et réparations ont mis en cause l'ancien président Yahya Jammeh lui-même.

Yahya Jammeh at the last celebration of his accession to power on 22 July 2016. Eleven years earlier, on the same celebration day, he is suspected to have had a direct role in the execution of more than fifty West African migrants.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X