Le Premier ministre Abiy Ahmed reconnait la présence d'Érythréens au Tigré

La province du Tigré est en guerre depuis début novembre. Plus de trois millions d'individus sont en besoin d'assistance et victimes de graves violations des droits de l'homme. Le Premier ministre Abiy Ahmed est resté silencieux depuis plus de trois mois. Il a fini par reconnaître en partie la catastrophe humanitaire engendrée par son intervention, mais n'en endosse pas la responsabilité.

Soldats érythréens.

Focus Sur

Suivez AllAfrica

A La Une: Conflit, Paix et Sécurité

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X