Une étude révèle 17 cas d'avortements clandestins par heure en RDC

La République démocratique du Congo enregistre 17 cas d'avortements clandestins par heure, selon une étude menée par l'école de santé publique en 2016. Une situation qui constitue un réel danger pour la femme et va à l'encontre du Protocole de Maputo signé par le pays et qui prône l'avortement sécurisé comme droit pour la femme.

 

Fœtus. embryon. enceinte, avortement. grossesse.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.