Des mercenaires russes accusés de violations des droits en RCA

Les forces gouvernementales combattent divers groupes de milices dans de nombreuses régions du pays. Les civils ont été les plus vulnérables et des centaines de milliers de personnes ont été déplacées au fil des ans. L'ONU a répondu en envoyant près de 12 000 soldats de la paix pour aider à rétablir la stabilité et soutenir les forces de sécurité régulières, mais la situation reste fragile. Les tensions ont été vives en RCA, avant même les élections présidentielles qui se sont déroulées le 27 décembre 2020. Une volatilité généralisée demeure, au milieu des attaques d'une coalition de groupes armés. Pour cette raison, le gouvernement centrafricain a acquis les services de mercenaires russes pour maintenir la sécurité, au milieu des critiques de divers milieux. Cependant, plus récemment, des experts de l'ONU ont fait état de «graves violations des droits de l'homme» qui auraient été commises par des entreprises de sécurité russes, notamment des fusillades de masse, des arrestations arbitraires, des actes de torture et des attaques contre des installations civiles.

  • Afrique Centrale:  Des mercenaires russes en Centrafrique

    DW, 15 Avril 2021

    De larges pans du territoire centrafricain sont toujours aux mains de groupes rebelles. Le gouvernement a alors fait appel à des mercenaires russes. Plus »

De gauche à droite, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le président russe Vladimir Poutine, le président russe Youri Ouchakov, le ministre russe de l'Énergie Alexander Novak et le président de la République centrafricaine Faustin Archange Touadéra, troisième à droite, au cours des entretiens Russie-République centrafricaine en marge de la Sommet Russie-Afrique 2019 au Parc Sirius de la science et de l'art à Sotchi, Russie, 23 octobre 2019.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.