L'afflux de réfugiés centrafricains inquiète au Tchad

Au Tchad, un chef de village lance un appel à l'aide face à l'afflux de nouveaux réfugiés centrafricains. Nguertya Abel Soumbakoua est le chef traditionnel de Sido, une localité tchadienne du sud du pays, frontalière avec la Centrafrique. Le village accueille depuis 2003, des personnes fuyant ce pays pour des raisons de sécurité. Depuis le 9 avril, une nouvelle vague de personnes déplacées ont cherché refuge à Sido.

Des femmes et des enfants déplacés se sont rassemblés sur un site de déplacés dans la ville de Paoua, en République centrafricaine. (photo d'archive)

Suivez AllAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X