Succession d'Idriss Déby au Tchad - L'opposition dénonce un coup d'État

Après la mort d'Idriss Déby et la mise en place d'un conseil militaire de transition au Tchad, une « charte de la transition » prévoyant l'abrogation de la Constitution a été publiée pendant quelques heures sur le site de la présidence, avant d'être retiré. Des sources proches du CMT expliquent qu'il ne s'agissait pas de la bonne version. Du côté de l'opposition, des représentants des principaux partis se sont réunis ce matin et ils dénoncent un coup d'État.


Mahamat Idriss Deby, Président du Conseil militaire du Tchad et président par intérim

Focus Sur

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.