L'état de siège au Nord-Kivu et en Ituri suscite des craintes en RDC

L'état de siège entre en vigueur jeudi 6 mai en République démocratique du Congo dans les provinces meurtries du Nord-Kivu et de l'Ituri. Des gouverneurs militaires ont été nommés. Il y a aussi des vice-gouverneurs de la police. A tous les échelons administratifs, les forces de sécurité sont censées prendre le pouvoir. L'objectif : restaurer la paix dans ces provinces en proie à des conflits et aux groupes armés depuis plus de vingt ans.

 

(archive) - Des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) à Kibati (Nord-Kivu)

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X