Les Comores sous haute tension avant l'investiture d'Azali Assoumani

Ce 26 mai, date d'investiture traditionnelle du nouveau chef de l'État, les tensions politiques sont exacerbées car un nouveau président aurait dû prendre ses fonctions. Mais le chef de l'État, Azali Assoumani, en exercice depuis 2016, a pu se présenter à sa propre succession et être réélu en 2019, après un changement de Constitution, en 2018. Depuis le début de la semaine, l'armée et la police nationale ont été déployées dans la capitale et ses alentours.

Comores - Le Chef de l'Etat SEM Azali Assoumani

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X