Le Mali sous la menace de sanctions internationales

Les démissions du président Bah N'Daw et du Premier ministre Moctar Ouane, mercredi 26 mai, ne sont pas du goût de la médiation internationale, conduite par la Cédéao, qui avait déjà évoqué de possibles sanctions. Tout va très vite. Aucune décision n'a encore été annoncée, mais des sanctions pourraient rapidement être adoptées.

La mission de maintien de la paix au Mali (MINUSMA) soutient les efforts de paix et de réconciliation dans le pays.

Focus Sur

Suivez AllAfrica

A La Une: Conflit, Paix et Sécurité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X