Assimi Goita déroule malgré les sanctions qui tombent sur le Mali

Après la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union africaine a décidé, le 1er mai, à son tour, de suspendre le Mali de ses instances, en réponse au dernier coup de force militaire à Bamako. La question fait débat au sein d'une population qui se réjouit qu'il n'y ait pas eu un nouvel embargo économique après le coup de force du 25 mai dernier. Le colonel Assimi Goïta, président de la transition, poursuit ses consultations à Bamako.

Le colonel Assimi Goïta, président de la transition rencontrant la jeunesse malienne au palais présidentiel à Koulouba

Focus Sur

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X