L'opposition tchadienne Wakit Tama prête à un dialogue sous condition

Cette annonce a été faite lors d'une conférence de presse tenu mardi 8 juin. Ce collectif de partis d'opposition et d'associations de la société civile dénonce toujours « un coup d'État institutionnel ». Cette décision prise notamment après les positionnement de l'Union africaine et de la CEEAC qui appellent à une transition de 18 mois avant l'organisation d'élections libres et démocratiques.

Manifestations à N’Djamena du 27 Avril 2021

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X