Ramaphosa tente de rassurer malgré la faiblesse de la campagne vaccinale

L'Afrique du Sud pourrait connaître sa plus grave crise épidémique comparée aux deux précédentes a prévenu le président Cyril Ramaphosa lors d'une allocution télévisée, la deuxième en deux semaines. « Nous étions à court de vaccins, mais ils arrivent » a voulu rassurer le président sud-africain. Plus d'un an après le début de la pandémie, malgré l'évidence, Cyril Ramaphosa continue par ailleurs à rappeler les gestes barrières.

le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X