La demande de non-lieu d'Agathe Habyarimana jugée irrecevable en France

La veuve de l'ex-président rwandais Juvénal Habyarimana fait l'objet d'une enquête depuis 2007 pour « complicité de génocide et de crime contre l'humanité ». Elle est soupçonnée d'être l'un des cerveaux du génocide qui a coûté la vie à plus de 800 000 Tutsis, en 1994.

Agathe Habyarimana

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X