527 civils tués en trois mois au Mali, selon l'Onu

Dans un rapport, la Minusma note que ces violences contre les civils ont augmenté de 25% en trois mois. A Bamako, ce rapport est diversement accueilli.

Une femme et sa fille passent devant les restes de maisons détruites lors de l'attaque de mars 2019 du village d'Ogossagou par des hommes armés Dogon, au cours de laquelle plus de 150 civils ont été tués.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X