L'opposant tanzanien Freeman Mbowe a comparu pour terrorisme

En Tanzanie, Freeman Mbowe a comparu mardi 31 août devant la la Haute cour de justice de Dar es Salam. Le leader de Chadema, le principal parti d'opposition du pays, est poursuivi pour terrorisme. Mais pour l'opposition tanzanienne et certaines organisations de défense des droits de l'homme, ce procès est politique.

 

Focus Sur

(Photo archive)Un tribunal de Dar es-Salaam a déclaré le président de Chadema, Freeman Mbowe, et huit autres coaccusés coupables de complot en vue de commettre des infractions, de rassemblement illégal, d'émeute après proclamation, de mécontentement et de malveillance à des fins illégales, de sédition et d'incitation à la commission d'infractions

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X