Le long chemin vers la réconciliation en Angola

Il a fallu 44 ans pour que les Angolais entendent une demande de pardon du chef de l'État pour les « exécutions sommaires » de milliers de personnes pendant les deux ans qui ont suivi les événements du 27 mai 1977. Un comité pour la réconciliation s'est aussi engagé à trouver et à rendre aux familles les restes des victimes des conflits politiques entre 1975 et 2002. Cela suffira-t-il à guérir les plaies d'une nation ?

 

Président de l'Angola, João Lourenço.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X