Le ministre ivoirien de la réconciliation nationale accusé de viol

En Côte d'Ivoire, la Ligue des droits des femmes appelle à l'établissement d'une enquête impartiale et au suivi de la procédure judiciaire dans l'affaire visant le ministre de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin. Celui que l'on surnomme KKB est accusé de viol par une ancienne collaboratrice. Des faits qu'il conteste. La Ligue ivoirienne des droits des femmes s'inquiète notamment du désistement de l'avocat de la partie civile, quelques jours après l'ouverture de l'enquête judiciaire.

Kouadio Konan Bertin député

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X