Retour sur la mort de Théoneste Bagosora, « cerveau » du génocide rwandais

Sa condamnation demeure une leçon en matière de justice

À la fin du mois dernier, les autorités maliennes ont annoncé le décès d'un ancien colonel de l'armée rwandaise condamné pour avoir orchestré le massacre d'au moins un demi-million de personnes pendant le génocide de 1994. Théoneste Bagosora, qui avait 80 ans, purgeait une peine de 35 ans de prison après avoir été reconnu coupable de crimes contre l'humanité par l'ex-Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Victimes du génocide rwandais de 1994 au Mémorial du Génocide à Nyamata, à l'intérieur de l'église catholique où des milliers de personnes ont été massacrées.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X