Une grande organisation de la société civile traquée par l'Etat en Algérie

Les autorités algériennes devraient renoncer à leurs efforts en vue de dissoudre une importante organisation de la société civile pour violation présumée de la loi sur les associations, ont conjointement déclaré aujourd'hui cinq organisations internationales de défense des droits humains. Un tribunal administratif doit se prononcer le 13 octobre 2021 dans une affaire opposant le ministère de l'Intérieur au Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ).

Des Algériens manifestent à Alger pour marquer le deuxième anniversaire du mouvement Hirak, le 22 février 2021.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X