Dossier RAM - Motion de défiance contre le ministre des PT-NTIC en RDC

Depuis un an, à la demande du gouvernement et sans l'accord du Parlement, les Congolais se voient ponctionnés sur chaque achat d'unité de téléphonie mobile entre un et sept dollars.

Une taxe jugée illégale, que ce soit par l'opposition, la majorité ou la société civile, qui y voient même une « escroquerie ». Auditionné par l'Assemblée nationale, mercredi 13 octobre, le ministre des Télécommunications, très proche du président Félix Tshisekedi, a tenté de convaincre les élus, en vain.

Palais du Peuple à Kinshasa

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X