Les enfants du Mali, du Niger et du Burkina plus exposés aux groupes armés

Les enfants vivant dans les zones de conflit dans la région du Sahel central à travers le Mali, le Burkina Faso et le Niger sont confrontés à un plus grand risque de recrutement illégal par des groupes armés non étatiques[i] qui cherchent à attirer les jeunes après la fermeture de milliers d'écoles au cours des deux dernières années en raison de la violence croissante et de la COVID-19

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X