Le Rwanda accusé de vouloir contrôler YouTube

Kigali serait en discussion avec Google pour faire stopper les émissions qui feraient la promotion de l'idéologie du génocide sur YouTube.

Mais les activistes, youtubeurs et les journalistes pensent que c'est un tour de vis de plus pour museler la liberté d'expression et réduire les voix critiques au silence.

Actuellement, pas moins de cinq youtubeurs rwandais sont en prison pour purger des peines allant de 7 à 15 ans de prison. Des journalistes affirment que la répression sur YouTube concerne une seule catégorie de contenus : les talk-shows politiques.

Logo de YouTube

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X