Deux commandants relevés de leurs fonctions après les attaques au Burkina

A la suite des attaques terroristes qui ont ciblé le dimanche dernier le détachement de la gendarmerie d'Inata dans la région du Sahel, le bilan s'est alourdi et passe à 49 gendarmes et 4 civils tués. L'annonce a été faite par le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Ousséni Tamboura, à l'issue du Conseil des ministres tenu hier à Ouagadougou. « Le Conseil des ministres et le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré sont très affligés par la barbarie », a confié le porte-parole du gouvernement.

Les chefs d’état-major des armées du Burkina et de la Côte d’Ivoire ont félicité et encouragé les troupes déployées sur le terrain.

Focus Sur

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X