Armement, violences policières...au cœur de la rencontre Buhari-Blinken

En retirant le Nigeria de la liste noire des pays violant la liberté des religions selon les États-Unis, Antony Blinken avait préparé le terrain. C'est donc un président Muhamadu Buhari décrispé qui a reçu jeudi 18 novembre le secrétaire d'État pour un face-à-face masqué à Abuja. Lors de cette rencontre au palais d'Aso Rock, le Nigeria et les États-Unis ont signé un accord sur des volets humanitaires et de santé. Et les deux hommes ont abordé le sujet tabou des violences policières au Nigeria.

United States Secretary of State Antony Blinken at the U.S. Department of State in Washington, D.C., on November 10, 2021.

Focus Sur

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X