Blocage d'un convoi militaire français à Kaya au Burkina Faso

La journée a été tendue autour de la base où s'est installé le convoi de l'armée française. Des manifestants ont tenté d'accéder au site. Les soldats français ont effectué des tirs de sommation pour les en éloigner.

Le gouverneur de la région de Kaya s'est rendu par deux fois sur place pour tenter de désamorcer la crise et permettre au convoi de revenir sur Ouagadougou. Il n'y a eu " aucun blessé du fait de l'action française ", selon l'état-major français.

Au Burkina Faso, tout est allé vite en quelques heures dans l'après-midi du samedi 20 novembre. Le convoi a finalement pu quitter la ville de Kaya dans la nuit du samedi à dimanche et se dirige vers Ouagadougou la capitale. Selon nos informations, le dernier des 60 véhicules du convoi a quitté le site du stationnement à 1h20.

Des militaires burkinabe

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X